Navigate / search

FK nb 300dpi

Crédit : Plein Jour

 

Franck KRAWCZYK

né en 1969

Compositeur et pianiste,
enseigne la musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse (CNSMD) de Lyon,

Après une formation classique à Paris (piano à l’Ecole Normale avec Serge Petitgirard puis analyse avec Claude Helffer), et à Lyon (composition au CNSMD avec Philippe Manoury et Gilbert Amy), Franck Krawczyk est découvert en 1989 par le Festival d’automne à Paris. Il écrit de nombreuses pièces pour piano, formations de chambre, ensembles, orchestre et chœur de chambre. Il reçoit le Prix Hervé Dugardin et de la SACEM pour Ruines, pour orchestre, en 2000 ainsi que le Grand Prix Radio-Classique en 2001. Il crée en avril 2016 à New York, sa deuxième pièce d’orchestre, Après, commande du New York Philharmonic, en hommage à Henri Dutilleux. Pour la 14e édition du Concours International de Musique de Chambre de Lyon, Il écrit un trio avec piano.

Les rencontres fortes et l’amitié l’incitent à approfondir la relation de la musique avec d’autres arts. Plus directe, libre et imprévisible.
L’art plastique : avec Christian Boltanski et Jean Kalman il conçoit une quinzaine d’installations musicales en France et à l’étranger dans des lieux d’art contemporain aussi bien que dans des maisons d’opéras. En 2010, il crée une œuvre pour orchestre, chœurs et violoncelle solo, Polvere, dans le cadre de « Monumenta-Christian Boltanski » au Grand Palais (reprise à New York et Milan). Ils créent en février 2016 Pleine Nuit, commande de l’Opéra Comique (Paris), dans le théâtre en travaux et présentent, l’année suivante, Ultima à Bologne en juin 2017 à l’Arena del Sole. Il prépare actuellement une pièce pour la Oude Kerk à Amsterdam dans le cadre de l’exposition consacrée à Christian Boltanski (avril 2018).
Le théâtre : avec Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, il monte trois spectacles Love is my sin (2009), Une Flûte enchantée d’après Mozart (2010) puis The Suit (2012) (créés au Théâtre des Bouffes du Nord puis en tournée internationale). Il participe actuellement à la création de The Prisoner (mars 2018).
La danse : avec Emio Greco et Pieter C. Scholten, il adapte la Passion selon St-Matthieu de J.S Bach dans différents formats : pour un danseur et orchestre de 30 musiciens, Purgatorio-In Visione (2008, création Amsterdam puis tournée en France), en un duo piano-danse, Passione in Due (2012, tournée internationale en 2012 et 2013) puis pour sept danseurs et un pianiste, Passione (2015 en tournée actuellement) avec le Ballet National de Marseille. Cette saison, ils créent Apparition, pour piano, 5 danseurs et un choeur d’enfants, d’après les Kindertotenlieder de Mahler (en tournée en France et en Europe).

Il entretient une collaboration fidèle avec la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton (Chants d’Est, Odyssée, CD chez Naïve) ainsi qu’avec la chef d’orchestre, Laurence Equilbey (CD Transcription 1 et 2, CD Schoenberg, CD Schubert Nacht und Traüme).

Chef du département de musique de chambre au CNSMD de Lyon à la suite de Jacques Aboulker en 2012 à 2016, il a fait inscrire un projet de médiation culturelle au coeur du cursus des élèves de Master II afin que les futurs musiciens professionnels pensent aussi la musique hors des lieux de concert. Chaque étudiant doit désormais construire un projet qui lui donne l’occasion d’un partage avec un public à conquérir : prisons, hôpitaux, maisons de retraite, établissements scolaires défavorisés….

C’est avec Plein Jour, dont il est le directeur musical, qu’il mène depuis plusieurs années une réflexion sur les nouvelles formes de concert. Questionnant la frontalité et la distance qu’elle instaure entre scène et salle, il développe des projets qui proposent un autre rapport entre les musiciens et le public. Le concert n’est alors plus pensé comme une représentation mais comme une expérience à construire et à partager avec chacun.

Compositeur en résidence avec Plein Jour :
Au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale de 2011 à 2013,  il y a présenté des projets de création très contrastés et mené de nombreuses missions d’actions culturelles auprès des scolaires et des milieux associatifs. Ce double engagement (composition et transmission) lui ont donné envie d’écrire une pièce pour le jeune public, Rejouer, créée en novembre 2013, depuis en tournée dans la France entière.

Au festival des Arcs ( 44e édition) en juillet 2017, il y propose dix créations : Repetitio pour voix, Happy Hours dans le téléphérique Vanoise Express, E Cosi ! pour piano et 6 chanteurs, Crainte et tremblement pour deux violoncelles et 6 « Schubertiades ».

Lors de la saison 2015 / 2016, Franck Krawczyk et Plein Jour mènent un projet de création avec des enfants accueillis en hôpital de jour, Instants volés d’Une Flûte. Soutenus par Mécénat Musical Société Générale, ils poursuivent leur réflexion sur le langage en s’engageant à la faculté Paris Ouest Nanterre La Défense dans un « atelier musical de traduction » avec un groupe de réfugiés politiques. Cette saison, ils initient un partenariat avec le Théâtre des Bouffes du Nord pour une démarche pédagogique avec les établissements scolaires et différents centres sociaux du quartier.  ( 2017/18 : « Basta Cosi ! » d’après Cosi fan tutte de Mozart).


 

P1320836 - 300dpi
P1320835_300dpi

 

P1320863 - 300dpi